MENU


En grève le 5 décembre et après !

Publié le 30 Octobre 2019 (Mis à jour le :05-11-2019)


La contre-réforme des retraites, dans la droite ligne des précédentes, n'a comme seul objectif que de nous faire travailler plus longtemps et baisser les pensions. Pire, la retraite à points va mettre à bas toute la philosophie du système par répartition dont la base est la solidarité intergénérationnelle. Rapport, consultations, éléments de langage et communication ne suffiront pas à duper la majorité de la population. Par crainte d'une opposition sérieuse dans la rue, le gouvernement repousse, retarde le texte final : après les gilets jaunes, après les municipales... pour tenter de faire passer la pilule l'été prochain ?! Assez de suivre leur agenda, c'est maintenant qu'il faut agir !

Faisant suite à une première journée de grève le 13 septembre très largement suivie, une intersyndicale de la RATP annonce la date du 5 décembre pour déclencher une grève reconductible. Lors de son congrès, Sud Rail prend la décision de se caler sur cette date pour se lancer également dans une grève reconductible afin de ne pas s'épuiser sur des journées disparates. FO-Transport s'engage également dans cette grève à partir du 5. Une intersyndicale CGT, FO Solidaires, FSU ainsi que des syndicats étudiants et lycéens ont depuis proposé cette date "pour une première journée de grève interprofessionnelle". Dans la foulée, diverses structures syndicales se positionnent sur une grève reconductible ; des union départementale de la CGT, des syndicats de Solidaires, la CGT Chimie... 

Au-delà de la réforme des retraites, d'autres sujets sont à mettre sur la table : la reforme de l'assurance chômage qui est une attaque en règle des droits des chômeurs/chômeuses et dont on verra les premiers effets dès novembre, la question des salaires et des conditions de travail qui se dégradent pour toutes et tous, notre système de soins avec des hôpitaux, des EHPAD et du personnels aux abois...  et tant d'autres ! Retraité-es, chômeurs, chômeuses, étudiant-es, salarié-es, notamment les plus précaires, du public et du privée, nous sommes toutes et tous concerné-es ! A nous de contruire cette convergence et les conditions d'une grève générale reconductible !

Ce n'est facile pour personne de se mettre en grève, il y a la perte de salaire, la pression des chefs... C'est souvent encore plus difficile dans les petites entreprises et parmi les salarié-es précaires où un CDD, une mission ne seront pas renouvelés pour les grévistes. Trouvons les moyens de permettre à toutes et tous de participer : AG de rue, manifs de nuit et du samedi, caisse de grève, intervention dans les secteurs peu mobilisés, rassemblements et pickets dans les zones d'activités... 

Une grève pour gagner, c'est une grève massive qui touche tous les secteurs d'activités. C'est une grève qui bloque, tant qu'il le faudra, qui arrête la production et la circulation des marchandises, une grève qui occupe les boites et prend la rue et permet à celles et ceux qui s'y engagent de se retrouver, d'échanger sur leur situation, de s'organiser par eux-mêmes, de s'entraider, pour enfin reprendre confiance dans l'action collective et faire dérailler ce système qui nous broie. 

Quelques liens pour comprendre la contre-réforme des retraites sur les sites suivants :

Article court sur Rapports de force

Le projet en BD par Emma 

Page spéciale de Solidaires

Sur le fond, par le groupe Salvador-Segui