MENU


De quel peuple est ce gilet ?

Publié le 25 Janvier 2019 (Mis à jour le :25-01-2019)


Depuis plus d’un mois les qualificatifs se bousculent pour tenter de comprendre la vague jaune qui a foutu un sacré coup dans les gencives de la start-up nation : inédit, hétéroclite, factieux, nouveaux sans-culottes, jacquerie en réseaux, mouvement sans tête, populisme... Une certitude : cette révolte a chamboulé beaucoup de repères.

Nous diffusons ici le dossier intialement publié sur le mensuel CQFD pour alimenter la réflexion à propos du mouvement des Gilets Jaunes. Composition social, antifascisme, répression, municipalisme libertaire. Analyse.

Et soudain, la Macronie trembla – De quel peuple est ce gilet ? >
 Depuis plus d’un mois les qualificatifs se bousculent pour tenter de comprendre la vague jaune qui a foutu un sacré coup dans les gencives de la start-up nation : inédit, hétéroclite, factieux, nouveaux sans-culottes, jacquerie en réseaux, mouvement sans tête, populisme... Une certitude : cette révolte a chamboulé beaucoup de repères.

Récupérations politiques à l’extrême droite – Du Brun dans le Jaune > Aux abois, Macron aimerait choisir ses adversaires. Et à tout prendre, ceux avec qui il débattrait d’identité nationale et d’immigration lui conviennent mieux que ceux qui crient justice sociale. Pour cela, ministres et médias lui apportent sur un plateau des porte-parole autoproclamés qui flirtent avec la fachosphère. Passage en revue des gilets bruns surfant sur la vague fluo.

Justice d’abattage – Au tribunal de Valence, apaisement rime avec châtiment >Mercredi 26 décembre 2018. Dylan, Maria, Stéphane et Tom sont jugés pour « violences en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Répression reste à la loi.

Répression structurelle – Communiqué de Stéphane Trouille, condamné à Valence après une manifestation des Gilets jaunes > Le procureur l’a accusé d’avoir voulu « bouffer du flic », le tribunal l’a condamné à 18 mois de prison dont six avec sursis. Stéphane Trouille, vidéaste militant, va faire appel de cette condamnation qu’il juge injuste et « démesurée ». Il donne ici sa version des faits.

Saint-Nazaire – « Pas possible de rentrer chez soi après ça » > À Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), l’assemblée générale des Gilets jaunes a su d’emblée se préserver de possibles manipulations d’extrême droite en se déclarant constituée « sur des bases clairement antiracistes ». Retour sur une expérience de démocratie directe à la pointe de la révolte jaune fluo.

Appel de Commercy – « La voie du municipalisme libertaire » > C’est d’un bourg de Lorraine qu’est parti, fin novembre, le fameux appel à des assemblées populaires partout, contre la représentation. Rencontre et explications avec deux militant.es de longue date, ravi.es de la déferlante jaune.



CQFD