MENU


Réquisition d'une maison pour loger les personnes sans-toit

Publié le 08 Octobre 2018 (Mis à jour le :09-10-2018)


A Chambéry comme ailleurs, réquisition des logements vacants !

Dimanche en fin d’après-midi, une quarantaine de personnes se revendiquant du mouvement citoyen pour la défense des droits de l’Homme, s’est retrouvé au 235 rue Nicolas Parent à Chambéry. La porte-parole, Pascale Iraçabal, a annoncé que « nous sommes ici pour pallier, de façon provisoire, le manque de logements d’urgence proposés aux personnes sans-abri ». Elle a cité le code de l’action sociale et des familles pour justifier leur action et a insisté : «l’Etat ne respecte pas la loi, alors nous décidons de la faire respecter ».

Le bâtiment que le mouvement occupe est une propriété de la ville de Chambéry qui était inoccupée. Pour Pascale Iraçabal, une quarantaine de personnes serait actuellement à la rue à Chambéry, sans solution : « le 115 est complétement saturé ». La police nationale est venue constater l’occupation des lieux et l’élu de permanence s’est également rendu sur place. Les personnes présentes ont affirmé aux policiers que les locaux étaient ouverts à leur arrivée et qu’ils n’avaient commis aucune effraction.
Le  daubé'


Listes des besoins :
- 3-4 matelas supplémentaires
- des gros bidons d’eau
- des sceaux et des bassines
- des chaises
- une table basse
- décos de toutes sortes pour l’ambiance
- quelques couverts et des assiettes
- de la bonne humeur