MENU


Face à la Réaction ? Ripostons !

Publié le 30 Octobre 2016 (Mis à jour le :19-12-2016)


Après la parenthèse agitée du printemps où les sujets de préoccupation étaient la défense de nos conquis sociaux et le partage des richesses, voilà que la Réaction fait son retour en force. Polémique autour de l’accueil des migrant-e-s et réfugié-e-s, expulsion de calais, attaques à l’arme à feu de futurs centres d’hébergement, retour de la manif’ pour tous, manifestations de flics, etc … Ça sent pas bon, ailleurs comme à Chambéry

Wauquiez, la vague réactionnaire

Wauquiez, énarque, parfait exemple de la reproduction des élites, c’était déjà distingué par sa volonté de mettre en place la vidéo-surveillance ou des portails à badge dans tous les lycées de la région, ainsi que pour ses propos contre «l’assistanat » en déclarant qu’il « serait plus responsabilisant de ne pas être payé lorsqu’on est en arrêt maladie »
Voilà 11 ans que ce petit cumulard (ancien maire, président du conseil régional et député) encaisse les salaires mirobolants de l’état en osant faire la critique de « l’assistanat »… Il y a des claques qui se perdent… 

Dernièrement, ses prises de position à la tête de la région Auvergne Rhône-Alpes consistent :

Bref, vous voyez le tableau, les chasseurs et les flics en trains protégeant les hordes d'automobiliste, les canons à neige et la crèche de noel, des méchants envahisseurs réfugiés homo écolos ...

La police fait son show !

Depuis quelques semaines, les forces de l’ordre multiplient les manifestations sauvages, cagoulés, armés, avec brassard de police et avec le matériel de fonction, bref en toute illégalité. Ils attirent les soutiens de toute la droite dure et extrême : de sarko au GUD en passant par le FN. Déborder les syndicats de flics (très très à droite) par la droite, fallait le faire…
Le plus dérangeant restant leur motivation : demander plus de moyens, demander plus d’impunité en se victimisant suite à l’attaque au molotov d’une voiture de police dédiée à la surveillance d’une caméra de surveillance (oui, oui). Ils s’appuient sur des chiffres totalement frauduleux mêlant brulures avec tasse de café, blessures à l’entrainement, accidents de la route et agressions délibérées.

Chambéry n’échappe pas à la règle, les flics ont organisé des rassemblements le 26 et le 27 octobre.
Et ce alors même que Chambéry est un bon exemple de l’impunité policière, alors qu’un policier n’avait écopé que de prison avec sursis après avoir tabassé, jusqu'à rendre hémiplégique, une personne…

La riposte s’organise !

Face aux rassemblements de fachos contre l’accueil des migrants, des initiatives se mettent en place : 

  • A Chambéry, le 5 octobre, plus de cent personnes se sont réunis pour dénoncer les discours xénophobes des Wauquiez. De ce rassemblement est sorti un nouveau collectif TousMigrants73 qui via une lettre ouverte rappelle les notions de solidarité et de fraternité de base, interpelle les élus et appelle potentiellement à des actions d’occupation de lieux si nécessaire ! Le collectif tient des permanences devant la mairie les samedis matin, récoltant du matériel de première nécessité à l’approche de l’hiver.

  • En Haute-Savoie, à Chamonix le 22 octobre, une riposte antifasciste et populaire a mis en déroute le Front-National. 

  • Le 29 octobre, le Front National retentait un nouveau rassemblement à Annecy (celui d'Annemasse étant interdit par la préfecture).
    L’Action Antifasciste 74, relayé par d’autres organisations politiques, syndicales ou associatives, a appelé à une contre-manifestation réunissant 150 personnes. Les militants FN ont été rejoints par des fascistes genevoix et chambériens, Alexandre Gabriac à leur tête.

Il est plus que temps de relancer les dynamiques des collectifs de solidarité, antifasciste ou d'éducation populaire et d'agir par tout les moyens à notre disposition pour contrer cette vague réactionnaire qui ne peut que se renforcer sans riposte !

Image title



FA73