MENU


[Chambéry] - Chronique de lutte contre la Loi Travail et son monde : épisode 5

Publié le 27 Mai 2016 (Mis à jour le :28-05-2016)


Retour sur la journée d'action contre la loi Travail du 26 mai à Chambéry : blocages, manifestation, MEDEF, service d'ordre et VRU (voie rapide) !

RECIT de la journée en image
Une Journée de blocage contre la loi travail à...par tvnetcitoyenne

A Chambéry, la matinée a été rythmée par les blocages de rond-points dans la zone du Phare et de la Motte-Servolex. Alors que le centre de tri postal était bloqué, le patron a tenté de faire signer aux non-grévistes (mais bloqué-e-s) un document qui considerait cette journée comme non-travaillée. Une centaines de personnes ont donc envahi le centre de tri afin d'expliquer au dirigeant le fond de notre pensée sur le sujet. Manque de bol, il s'était déjà barricadé dans son bureau ...
Pendant ce temps à St Jean de Maurienne, un lycée à été bloqué. Une partie des lycéen-ne-s et du personnel viendra grossir les rangs de la manif' chambérienne de l'après midi.

A 14h30, 1500 personnes étaient réunies place du Palais de "Justice". La manifestation s'élance et pour une fois, et cela était plus que bienvenu, le cortège ne passera pas dans le centre mais remontera l'avenue de la Boisse, vers la gare et le siège du MEDEF ... Enfin !

On trace devant la gare sans rien tenter et quelques slogans seront lancés en passant devant le commissariat : "Police partout, Justice nulle part !". Nous faisons halte devant le MEDEF, une quinzaine de flics est postée là avec leur bouclier, protégeant l'incarnation de l'exploitation patronale. C'est là que le SO (service d'ordre) de la CGT se place devant les flics, dos à eux, dos au MEDEF et face à nous ! L'excuse avancée : "pas de débordement pour les médias" ... Quand on voit la campagne médiatique et politique à l'encontre des syndicats qui organisent les grèves de raffineries et d'autres secteurs d'activités, on peut se demander légitimement si les médias sont pas un peu/beaucoup/complètement du coté des patrons et de l'état...

Des personnes encartées ou non, à la CGT ou pas, exprimeront leur désaccord avec ces méthodes ! Un service d'ordre est là pour protéger une manifestation contre des menaces exterieures comme la police ou les fachos, mais en aucun cas pour se faire le suppléant des forces de l'ordre ! La seule menace c'était les flics, c'était les seuls en armes.

Une parodie de mariage entre le MEDEF et l'Etat est improvisée et quelques affiches/stickers, vite arrachées, seront collés sur la façade. 

La manif' continue et au lieu de retourner dans le centre comme cela était prévu par l'intersyndicale, des camarades de Solidaires, CGT, non encarté-e-s et lycéen-ne-s tirent le cortège vers la VRU (voie rapide urbaine) afin de la bloquer. Ce sera chose faite et dans les 2 sens. 20 minutes plus tard, avant même qu'un quelconque flic pointe le bout de son nez (à part ceux qui nous observaient de loin, décontenancés), fin de la récrée, on évacue les voies une à une. Les personnes bloqué-e-s expriment majoritairement leur soutien à coups de klaxon ou de signes de la main. 

Cela est bien la preuve que les "débordements" sont bienvenus ! Voilà qui redonne du courage et de la motivation !

Image title


Ailleurs en france, les blocages de dépots d'essence, les grèves reconductibles dans les secteurs du pétrolier, du nucléaire, du rails ou dans des entreprises comme Amazon, tout cela continue ! Nous aussi ! La prochaine journée d'action est le 14 juin, multiplions les actions et les soutiens aux secteurs en grève d'ici là !


Guy Débordement